Description du projet

30 combats – 21 victoires – 9 défaites
  • 🥇 Vice championne de France k1 2019
    🥇 Médaille de Bronze Championnat d’Europe Wako 2018
    🥇 Combat et performance de la soirée BRAVE 34 MMA
En 2005, suite a une bagarre au sein de mon équipe de natation synchronisée, je suis exclue de mon équipe et dans l’obligation d’arrêter cette activité qui me tenait à cœur et que j’adorais.
A l’époque mon frère aîné pratique la boxe française, ma mère décide alors de m’inscrire dans cette discipline afin de canaliser mon énergie débordante. Et la c’est le coup de cœur, j’adore cette discipline bien qu’à l’époque peu de femmes la pratiquent.  J’apprends la rigueur et la discipline et j’arrive a me concentrer davantage. Très vite mon entraîneur me propose de faire de la compétition et j’obtiens quelques titre nationaux.
Des mes 18 ans je commence les combats en « pleins » qui permettent d’aller jusqu’au KO et je suis toujours en quête de nouvelles sensations. En 2017 à la suite de quelques changements dans ma vie personnelle je change de discipline pour passer en Kick boxing et k1, cette discipline est moins « codifiée » que la boxe française et permet plus de contact.
Je prends un réel plaisir à découvrir cette discipline et je progresse très rapidement. En 2018 je suis repérée par l’équipe nationale a la suite d’une finale de championnat de France très engagée dans laquelle je sors perdante. Je réussis avec succès les tests de sélection et j’intègre l’équipe nationale, et pars faire 2 championnats d’Europe la même année. Je ramène d’ailleurs une médaille de bronze en battant une ukrainienne durant un combat très engagé. C’est d’ailleurs a la suite de ce combat qu’on me surnomma  » LE BULLDOZER ».
En 2019, j’ai commencé a faire quelques uns de mes sparrings dans un club d’arts martiaux mixtes ( MMA) et même si j’admirai cette discipline depuis des années je pensais avoir trop de lacune pour me lancer… Mais plusieurs personnes du club pensent avoir décelé du potentiel chez moi. En mai 2019 à la suite d’une importante blessure je réfléchis a la suite de ma carrière et décide de basculer en MMA car le temps passe et à 27 ans je dois faire ma transition maintenant si je ne veux pas perdre de temps. Je découvre alors la complexité de ce sport qui regroupe tous les types de boxe (striking mon point fort) anglaise, muay thaï, kick boxing, de la lutte, et du sol jiu ji tsu brésilien ainsi que des frappes au sol. Je dois rattraper mon retard en lutte et au sol. Je m’entraîne de manière acharnée afin de pouvoir effectuer mon premier combat.
En janvier 2020 soit 6 mois après ma transition on me propose de combattre dans une grosse organisation en Slovénie face à une locale connue mondialement qui vient de la boxe également et qui effectue son premier combat en MMA également. Je savais que l’adversaire était à la hauteur pour faire un combat qui marquerait les esprits. Il fallait frapper fort pour ce faire remarquer. Ça a été un combat très engagé et très dur, j’ai été très marquée au visage notamment. Mais à la suite des 3 rounds de 5 minutes , je sors perdante mais nous avons réellement fait une guerre. Le public était debout pour nous acclamer, le président de l’organisation est venu me féliciter en personne. C’était fou ! Nous avons d’ailleurs été élues performance de la soirée ce qui est une prestigieuse reconnaissance. A la suite de ce combat mon entraîneur et moi-même avons reçu bon nombre de propositions, nous avons réellement frappé fort.
Durant le confinement en mars 2020 je suis approchée par une grosse organisation française qui souhaite me faire signer un contrat d’exclusivité pour une durée de 2 ans avec des primes de combats très intéressante. C’est le début de la reconnaissance après autant d’année d’efforts…
Contacter le partenaire INBS de Jennifer Trioreau